Le salon

Un succès qui se confirme

Le salon « S’Expatrier, mode d’emploi » a lieu pour la 11ème année consécutive, le mercredi 1er avril 2020

Quitter son pays pour vivre à l’étranger, c’est souvent une aventure propre à chacun, difficilement réductible à un modèle.  Les six coorganisateurs du salon « S’expatrier, mode d’emploi » le savent, ils conseillent depuis plus de dix ans des candidats au départ.

Une expatriation est d’abord une expérience humaine, vécue différemment selon sa situation et sa personnalité. Pourtant, chaque étape d’une mobilité internationale (préparation, séjour, éventuel retour), est jalonnée par des incontournables, notamment des démarches. Les futurs expatriés ont aussi des questions récurrentes sur le quotidien à l’étranger : logement, travail, fiscalité, scolarité, protection sociale dans son ensemble, soins de santé en particulier, vacances, retraite… Il y a donc un cadre à l’expatriation, un « mode d’emploi », qu’il convient de connaître pour bien se lancer.

Les six coorganisateurs institutionnels proposent un salon gratuit et ouvert à tous les candidats à un départ. Ils y obtiennent des réponses en assistant aux nombreuses conférences proposées et sur leur stand de ces acteurs spécialisés de l’expatriation.

Un public toujours plus nombreux

Cet événement est d’autant plus utile que l’étranger attire de plus en plus. 1 802 382 Français étaient ainsi inscrits sur les registres consulaires au 31 décembre 2018, mais cette inscription n’étant pas obligatoire, on estime leur nombre entre 2 et 2,5 millions. Le public du salon a lui aussi augmenté, passant de 500 visiteurs en 2010, à 2 100 personnes en 2019.

Onze ans après sa première édition, le salon « S’Expatrier, mode d’emploi » est donc en forme ! Il cultive sa singularité institutionnelle, non lucrative, et s’installe chaque année dans un lieu tout trouvé : la Maison internationale de la Cité universitaire de Paris.

Pour nous, coorganisateurs, la récompense est aussi cette satisfaction jamais démentie des visiteurs : l’an dernier, sur les 194 répondants au questionnaire de satisfaction, 89 % étaient plutôt satisfaits ou satisfaits de leur visite Au plaisir de contribuer à la réussite de votre expatriation et de vous rencontrer le 1er avril prochain !


Le salon vu par ses organisateurs

« Nous avons constaté à quel point vous étiez de plus en plus nombreux à tenter l’aventure de l’expatriation aux quatre coins du monde, faisant de ce salon un beau succès. Une expatriation, cela ne s’improvise pas : aussi, nous vous donnons rendez-vous le 1er avril pour vous aider au mieux à préparer votre projet. Santé, prévoyance et retraite complémentaire, pensez-y, pour que votre couverture sociale ne s’arrête pas à la frontière. »
Le groupe Malakoff Humanis

 « S’expatrier même temporairement est d’abord un projet de vie. Mais il est important de bien analyser en amont le changement de statut fiscal que cela induit, afin de ne pas avoir d’éventuelle mauvaise surprise. »
Direction des Impôts des Non Résidents (DINR)

« La formule du salon, tout public, ouverte et sans inscription obligatoire, permet de toucher un maximum de monde, cela facilite l’accès à l’information. Le Cleiss constate à chaque édition que les visiteurs semblent satisfaits des réponses qu’ils ont obtenues, et comme le public est toujours plus nombreux, la journée « S’Expatrier, mode d’emploi » est donc très utile ! »
Le Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (Cleiss)

 « Le salon « S’Expatrier, mode d’emploi », c’est un succès grandissant ! Une belle histoire de coopération entre des organismes de référence, pour renseigner les  visiteurs et leur donner des réponses personnalisées sur leur expatriation. L’Assurance retraite permet de sensibiliser les jeunes sur leur future retraite et de préparer sereinement un départ à l’étranger pour les retraités ».
L’Assurance retraite (Cnav)

 « Présent depuis la création du salon, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères reste mobilisé pour informer et orienter les candidats à l’expatriation toujours plus nombreux. Au plaisir de vous retrouver pour vos futurs projets ! »
Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

« Se préoccuper des conséquences juridiques et fiscales de son expatriation n’est pas toujours une priorité pour nos compatriotes. Pourtant que l’installation à l’étranger soit temporaire ou définitive, certaines questions doivent être abordées en matière notamment de régime matrimonial et de succession. Par leur présence sur le salon depuis sa création, les Notaires de France sont à la disposition des visiteurs pour les conseiller et leur proposer des solutions adaptées à chaque situation »
Les Notaires de France

Les organisateurs :