La protection sociale et le statut d’expatrié

S’expatrier implique essentiellement l’aspect de la protection sociale, et le niveau d’exigence pour se couvrir peut varier d’un pays d’accueil à un autre. Chaque expatrié relève du système de sécurité sociale de son Etat de travail, mais il convient souvent de s’armer de couvertures supplémentaires.

Quand je vis à l’étranger, quelles sont les différentes options concernant la sécurité sociale ?

« La personne qui part travailler à l’étranger en tant qu’expatriée relève obligatoirement du système de sécurité sociale de l’Etat de travail. Elle peut alors :

  • Estimer que ce système de protection sociale locale est suffisant ;
  • Souscrire en plus à des assurances privées ;
  • Garder le lien avec la sécurité sociale française en plus du système local :
  • Le détachement (sous conditions liées tant au salarié qu’à l’employeur)
  • Souscrire à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE)

Associés aux partenaires de la CFE, il est possible d’avoir à l’étranger une protection sociale équivalente à celle de la France. » Lire la suite

A l’étranger, que se passe-t-il pour ma sécurité sociale ?

« Un résident permanent français est soumis au système de sécurité sociale obligatoire français.

Si celui-ci part travailler à l’étranger, il quitte aussi le système de sécurité sociale français et cotise de façon obligatoire au régime de sécurité sociale local. Deux solutions lui permettent de garder un lien avec le régime français : le détachement et la souscription à la CFE qui propose des assurances aux français expatriés. »Lire la suite

Santé, prévoyance, comment anticiper les risques quand on part vivre à l’étranger ?

« La santé est souvent prise en compte par les expatriés français, en revanche c’est moins automatique pour la prévoyance. A l’étranger, les systèmes de protection sociale sont très différents du régime français. Ainsi, les expatriés doivent se renseigner au préalable. Avec le Pack Expat’CFE, Humanis intervient en complément du régime de base. » Lire la suite

A quoi servent les conventions bilatérales de sécurité sociale ?

« Les accords bilatéraux favorisent la libre circulation des personnes et la coordination des législations de sécurité sociale.

Chaque état signataire conserve son régime mais les accords imposent certaines règles :

  • l’égalité de traitement entre le résident et l’expatrié ;
  • la reconnaissance du détachement ;
  • l’ouverture et le calcul des droits par la totalisation. »

Lire la suite

Découvrez les autres thématiques

En partenariat avec :